Mon Mombasa à moi

mombasa boite            Il est bien  ton Mombasa ?

 

Bah quelle  belle découverte d’un jeu  bien classé au  dernier Fairplay d’Essen. Une cuvée relativement intéressante pour les amateurs de jeux « experts » puisque Mombasa  rejoint haut la main  Nippon ou Signorie de « What’s your game »  dans cette catégorie.

Il faut souligner, après Porta Nigra et Clochemerle , l’excellent choix de Gigamic  pour cette  édition française. Ça fait vraiment plaisir de voir un Editeur Français, de ch’n ord en plus, prendre des risques ; peut être qu’ils éditeront un jour leur propre jeu  « expert », ont-ils dans leur mur des prototypes de ce genre ….?

Ok, mais  il est comment mon Monbasa à moi?

 

Il est de bonne qualité avec 12 pages de règles garnies mais très accessibles pour le format.

Il n’est pas facile à aborder la première fois, mais on  a tout de suite envie de faire plus ample connaissance avec lui. Il m’a donc séduit mon petit Mombasa à moi, séduit par sa gestion de Deck novatrice,  par son côté « copinage » par moment et divorce à d’autres, par son interaction  continue… Il  m’a charmé également par des mécanismes connus mais bien ficelés, qui peuvent faire penser, par exemple, à d’autres amours de ma vie ludique qui s’appellent Impérial ou Rokoko….

Certains lui reprochent un caractère  délicat de l’histoire européenne que l’on appelle colonisation mais enfin regardez  comment il est  bien gaulé plutôt ! Nous pourrions critiquer d’excellents jeux, avec des thématiques qui ne mettent pas en valeur l’humanité, mais qui nous  procurent tant de plaisir ludique.

Quel  plaisir aussi que Mon Monbasa  à moi ne se laisse pas dompter facilement, on sent qu’il va falloir le taquiner, on sait qu’il ne va pas se dévoiler facilement, il  en a sous le capot le petit. Et aussi voir mes potes le  regarder  dans ses moindres détails, le décortiquer, l’éplucher d’un bout à l’autre pendant  2 bonnes heures et entendre les jolis mots d’oiseaux qui fusent autour de Mon Mombasa à moi franchement j’en frissonne encore.

 

Voilà, il est comme ça Mon Mombasa à moi.

 

JP

 

Mombasa

 

 

 

Les commentaires sont fermés